Toggle menu

Actualité

Page suivante >

LE GÂCHIS DE TALENTS : QU’ATTENDENT LES FRANÇAIS POUR PASSER À L’ACTION ?

En détails:

D’après une étude menée par le cabinet Occcurrence pour Ticket For Change, 94% des français ont envie d’agir pour contribuer à résoudre nos grands défis de société. Pourtant, 74% d’entre eux n’y parviennent pas. Un vivier considérable qui ne demande qu’à être activé. Créée en 2014, Ticket for Change est une association portée par un grand rêve : mettre en mouvement celles et ceux qui ont l’envie et le potentiel de changer le monde, sans savoir par où commencer. Pour évaluer ce vivier et comprendre les problèmes conduisant au gâchis de ces talents, Occurrence, cabinet d’études et conseil indépendant, a donc dressé un état des lieux de la volonté citoyenne qui peut animer les Français. Les résultats de cette enquête sont édifiants : La santé (64%), la sécurité (53%) et l’emploi (49%) arrivent en tête des sujets qui préoccupent les Français. 94% d’entre eux souhaitent agir, 35% ont même eu une idée pour passer à l’action. L’environnement (32%), la santé (32%), la sécurité (26%) et les droits (26%) sont les domaines d’action privilégiés. Mais seuls 20 % des Français sont passés à l’action D’après ces résultats, la France compte donc un réservoir important d’hommes et femmes désireux d’agir, mais n’ayant pas trouvé les moyens de le faire : l’indice du gâchis de talents culmine même à 74 ! Une situation d’autant plus dommageable en ces temps de changement social et qui trouve sa source dans de nombreux facteurs. Pour comprendre les barrières séparant l’envie du passage à l’acte, les Français ont été interrogés sur les points de blocage. A l’inverse, ceux ayant franchi le pas ont révélé les leviers leur ayant permis d’agir. Le financement (50%) et le temps (43%) sont les principaux freins perçus comme responsables de l’inaction Le temps (53%), la confiance en soi (52%) et le « bon moment » (36%) sont les leviers mis en avant par les Français qui ont déjà contribué à résoudre un sujet de société.

Posté le:06/02/2017