Relations presse : le mythe du communiqué sur une page

illustration imagé d'un feuille vierge A4 comme pour montrer le défi du communiqué de presse à une page

Pour quiconque n’est pas familier des relations presse et de la communication en général, rédiger un communiqué de presse peut s’avérer un vrai casse-tête. D’aucuns sont alors tentés d’aller trouver la réponse via Google. Ils s’y tromperaient. Car si certains éléments de contenu sont indispensables, la forme préconisée par les articles théoriques qui pullulent sur la toile n’est pas nécessairement à respecter. Avec en tête de gondole une règle qui relève plus du mythe que de l’efficacité : le communiqué de presse tenant sur une page A4.

Communiqué de presse A4 : Une règle dépassée en relations presse

Il y a une dizaine d’années encore, le formalisme du communiqué de presse était acté. Remis en fin de conférence de presse en main propre, transmis par mail ou simplement publié sur site internet, le communiqué de presse, pierre angulaire des relations presse, appartenait essentiellement aux professions corporate et institutions à la communication bien cadrée.

Une information, une présentation de l’émetteur, un contact presse pour permettre aux journalistes volontaires de creuser l’information : le carcan du communiqué de presse était bien défini.

Avec l’accélération de la circulation de l’information, certains diraient que cette concision devrait persister. Puisque les journalistes sont noyés de contenus, il faudrait leur faciliter la tâche en leur proposant un format lisible entre deux ouvertures d’onglets internet. Evidemment, ces prescripteurs souhaitant faire économie de mots (et d’efforts) font fausse route.

L’argument du communiqué sur une page ne tient pas la route

D’une part, cela conviendrait à réduire les journalistes à une capacité d’analyse proche de zéro, loin de l’essence même du métier.

D’une autre, s’ils sont en effet submergés par les communications, laquelle retiendra son attention ? Celle qui comme 1 000 autres tient sur une fine page ? Ou à l’inverse, celle plus longue qui dispose de plus d’informations et aura donc plus de chances de se différencier ?

Dernier argument de poids, la maîtrise des éléments fournis. En s’abstenant de développer une information sur la longueur, les marques, entreprises et institutions laissent le soin aux journalistes d’aller plus loin pour nourrir un éventuel article. Sans pouvoir ensuite garantir la façon dont les faits ou informations seront relatés…

Le contenu, essence même du communiqué de presse

Le contenu du communiqué de presse

Pour capter l’attention des journalistes, il faut donc en passer par du contenu enrichi et pertinent. Et ce, bien au-delà des pré-requis du communiqué de presse : logo, titre, chapô, à propos et contact presse. En ce sens, il faut « angler » le communiqué de presse. Soit concentrer l’attention sur l’information importante pour se rapprocher des sujets traités par les journalistes ciblés. Mais comment fournir plusieurs informations en anglant son communiqué de presse direz-vous ? En démultipliant intelligemment son impact pour toucher le plus grand nombre.

Exemples de communiqués anglés

Exemple : un cabinet d’avocats accueille un nouvel associé. Si l’angle est évident (une arrivée), sa démultiplication peut intervenir comme ceci :

– Expliquer le parcours de l’associé

– Contextualiser l’arrivée de l’avocat par rapport à la stratégie du cabinet dans tel ou tel secteur

– Démontrer que le cabinet d’avocats dispose d’une forte attractivité (politique RH)

– Citation de l’associée dirigeant sur cette arrivée (renforce le côté statutaire de celui-ci)

Autre exemple : Une start-up lance une application mobile dédiée à la musique :

– Détailler son apport pour les fans ou professionnels de la musique (presse musicale et grand public)

– Expliquer les technologies embarquées (presse tech)

– Revenir sur les financements/levée de fonds éventuelles (presse start-up et économique)

Sans chercher à démultiplier son contenu à l’infini, il convient donc de réfléchir aux différentes problématiques et sujets d’intérêt que peut contenir son communiqué de presse. Communiqué de presse qui, en plus d’augmenter ses chances de reprise, verra par conséquent sa longueur dépasser d’un A4.